RENFORCER DES LIENS

Thomas ROGAUME, a été directeur de l’IRIAF entre juin 2012 et juin 2016. Il désormais le poste de vice-président délégué de l’Université de Poitiers en charge de la valorisation et des partenariats économiques. 
La Gazette : Thomas Rogaume, parlez-nous de vos nouvelles responsabilités au sein de l’Université de Poitiers
TR : 
La délégation qui m’a été confiée fait partie du pôle « recherche » de l’équipe Présidentielle de l’Université. Il s’agit pour moi de continuer le travail et d’œuvrer au développement des liens et des partenariats avec les acteurs socio-économiques de notre territoire, de la région mais aussi à l’échelle nationale et internationale. L’enjeu est ainsi de mettre en avant et de faire connaitre tous les potentiels et capacités de l’Université et de créer des partenariats d’échange pour un enrichissement mutuel.
L.G : Pourquoi l’Université de Poitiers doit-elle se rapprocher davantage de son tissu économique ?
T.R :
 Les enjeux sont forts, sur différents aspects. Ainsi, l’Université a des compétences multiples qui ne sont pas assez connues du tissu socio-économique qui nous entoure. Or, ce potentiel est susceptible de favoriser leurs activités de recherche et de développement (R&D), leur potentiel d’innovation, mais aussi la formation de leurs personnels et le maintien ou l’acquisition de leurs compétences. En retour, les partenaires soutiennent et font évoluer les actions de l’Université de Poitiers : formation tout au long de la vie, projets de recherche, évolution de l’offre et des pratiques pédagogiques (afin de répondre aux évolutions des métiers associés aux diplômes) … Enfin, l’Université de Poitiers et ses partenaires socio-économiques participent déjà conjointement (mais sans doute pas assez encore) aux politiques (régionale, nationale et internationale) d’innovation au sein desquelles l’obtention de financements est très souvent associée à des retombées socio-économiques, ainsi qu’à des enjeux de R&D. D’où l’enjeu important de soutenir et de développer des liens forts et durables.
L.G : Comment y parvenir ?
T.R : 
Les dispositifs et les opportunités pour cela sont nombreux, à différentes échelles. Les laboratoires de recherche de l’Université de Poitiers portent une expertise diverse très riche qu’il convient de promouvoir. Des outils associés (mais ce ne sont pas les seuls) sont les plateformes d’expertise soutenues par l’Université et qui sont des outils uniques en France. Le développement de nos relations et la promotion de nos capacités reposent également sur l’organisation de divers évènements, ainsi que sur l’utilisation d’outils, tels que l’espace Passerelle, lieu mixte entre entreprise et Université. L’Université s’est également dotée d’un guichet unique qui est le service UP&PRO dont l’objectif en la matière est de promouvoir nos actions et de recevoir les demandes afin de diriger les partenaires vers les bons interlocuteurs, tant en formation qu’en recherche. Mon travail consiste alors, dans ce contexte et en m’appuyant sur ces différents dispositifs et services, de développer nos relations avec le tissu socio-économique.
L.G : En quoi votre expérience à la tête de l’IRIAF vous sera utile dans vos nouvelles fonctions ?
T.R : 
La direction de l’IRIAF m’a permis de mieux connaitre le fonctionnement de notre Université, des différents services, des composantes, etc. De plus, l’IRIAF est un Institut professionnalisant, installé sur le campus de Niort. A ce titre, un travail important a été réalisé ces dernières années pour développer et soutenir son ancrage territorial et les liens avec le tissu socio-économique qui l’entoure. Je peux alors capitaliser sur l’expérience acquise durant mes quatre années de direction, pour agir sur un nouveau périmètre, celui de l’Université de Poitiers.

MERCATO ESTIVAL

L’étudiant qui commence une formation à l’IRIAF fait le choix d’un parcours à obstacles. Ces derniers sont constitués par un acte de candidature, une étude du dossier, son acceptation, la confirmation de son choix. Ils forment autant de points de passage obligés.
Toutes ses petites « haies » ont attiré près de 850 personnes. L’équipe organisatrice de la manifestation a épluché, lu, trié et émis des avis pour rendre les étapes du parcours lisibles et pour facilité le choix du futur étudiant. Avec le soleil vient l’étape de la confirmation du choix et déjà le profil des futures promotions se dessine.
Titulaires de L2, L3, M1 et parfois M2, ils vont contribuer, avec leur personnalité à l’essor et à la renommée future de nos formations. Ce renouvellement de plus d’un tiers des étudiants chaque année contribue à notre vivacité. Septembre est arrivé. De nouvelles équipes se forment pour réussir ensemble des épreuves individuelles ou collectives. Bonne rentrée à tous.

COUSINAGE ET PARRAINAGE

La nature et la qualité des enseignements du Pôle Universitaire de Niort (et particulièrement de l’IRIAF) attirent dans notre ville de nombreux étudiants venant du monde entier et qui, au retour dans leur pays, en feront la renommée. Notre association, l’AURA (Association Universitaire de Rayonnement autour de l’Assurance), partenaire du PUN, se préoccupe des conditions de leur venue et de leur adaptation au mode de vie qui est le nôtre.
Sur ces deux thèmes nous avons constitué deux groupes et, parce qu’on touche aussi des aspects affectifs, nous les appelons des « cousins » et des « parrains ».
Les « cousins » sont des étudiants étrangers déjà installés à Niort qui aident les nouveaux inscrits dans leurs démarches d’arrivée et d’installation. Ils les conseillent dans leur démarche pour arriver à Niort, les accueillent et guident leurs premiers pas dans ce nouvel environnement. Pour aider cette démarche, nous avons mis en place sur notre site une page appelée « Bienvenue »  où se trouvent les liens permettant, de l’étranger, d’avoir accès à l’ensemble des démarches nécessaires pour venir à Niort et s’y installer. Ce système est maintenant bien rodé : ce sont les étudiants, aidés par leurs camarades, qui, d’une année sur l’autre, deviennent les « cousins » des nouveaux inscrits. Et chaque année, nous faisons le point avec eux. Bien entendu, cela crée aussi entre eux des amitiés précieuses.
Le « parrainage » est un relais du cousinage, en ce sens il permet à l’étudiant étranger de se trouver bien parmi nous (et de bien travailler !), alors que sa méconnaissance de notre mode de vie peut contribuer à l’isoler. Comme son nom l’indique, le parrainage est destiné à soutenir moralement ces jeunes et à leur donner quelques « clés » d’intégration dans notre culture. Des familles niortaises veulent bien jouer ce rôle, dans la durée, pour un ou deux « filleuls », en les invitant ou en les recevant lorsqu’ils le souhaitent, en leur faisant découvrir la ville et ses alentours et la façon d’y vivre. Nous en sommes à la première année du parrainage et nous avons de bons échos du côté des filleuls qui y trouvent aussi un soutien affectif, et de la part des familles accueillantes que ce rôle, ce type de contact, très rare, intéresse vivement. Nous savons que, pour la rentrée prochaine, nous aurons à « recruter » d’autres familles. D’autres étudiants seront intéressés et les échos que nous avons, de part et d’autre, nous disent que ce dispositif est un succès.
Et pour la rentrée prochaine, nous envisageons de proposer à tous une soirée festive. Pourquoi pas ?
nous contacter : contact@aura-niort.fr

ISSN 2110-5510

Directeur de publication Jean-Marc Bascans

Contact mail iriaf-com@univ-poitiers.fr


  • TV iriaf - suivre nos évènements