INTERVIEW de Caroline FONTENIT

Caroline FONTENIT a rejoint l’IRIAF en septembre 2015 sur le poste de responsable administrative.
Caroline Fontenit : Septembre n’était pas la période la plus propice à la prise de poste. Tout le monde est très occupé avec la fin de l’année précédente et l’accueil des arrivants. J’ai fait en sorte de répondre au fur et à mesure aux questions qui m’étaient adressées en faisant parfois appel à mon prédécesseur sur des sujets très spécifiques. A l’IRIAF, j’ai découvert une petite structure avec des personnes qui coopèrent entre elles sans trop compter leur temps.
L.G. : Et ton rôle dans cette « petite structure » ?
C.F. : C’est celui du chef d’orchestre. Dans ce poste je suis questionnée sur toutes les fonctions de la composante (scolarité, finance, logistique, personnel…). C’est sur la scolarité où j’ai le plus à apprendre. Pour les autres fonctions mes postes antérieurs m’ont permis de capitaliser de l’expérience qui m’est utile.
L.G. : A ce propos, peux-tu décrire ton parcours ? 
C.F. : J’ai fait partie de la première promotion de la formation de conseiller d’insertion et de probation à l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP). Après avoir exercé quelques temps dans ce domaine, j’ai travaillé au CNED (centre d’enseignement à distance). Ensuite, j’ai suivi la formation d’attaché de l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Nantes, ce qui m’a permis de rentrer en 2006 à l’Université de Poitiers sur le poste  de responsable du contrôle des dépenses aux services centraux. Poste que j’occupais jusqu’à mon arrivée à l’IRIAF.
L.G. : Ton environnement de travail d’aujourd’hui doit être différent…
C.F. : Il n’y a pas que l’environnement qui change, le métier lui aussi change. L’environnement est pour moi une source de bonnes surprises car il est riche et varié. Mes missions portent sur l’IRIAF et sur le Pôle Universitaire de Niort. Ainsi mon travail est en relation avec plusieurs composantes et  avec le coordinateur du pôle. Sur mon poste précédent, je décidais, entre autre, de la régularité en étudiant les dossiers. C’était « oui ou non » ! Aujourd’hui, je suis là pour aider à trouver le « comment faire », c’est plutôt « oui mais on fait comment ? », cela rejoint une autre partie des mes missions précédentes sur la prévention des points de blocages. Ma crainte en prenant ce poste était de ne pas pouvoir approfondir les dossiers comme je le faisais avant. C’est effectivement le cas, j’aborde beaucoup plus de sujets. C’est en cela que mon métier a changé !
L.G. : La polyvalence est alors le maître mot de ta nouvelle activité ?  
C.F. : Aujourd’hui au sein de l’IRIAF, je suis informée sur tous les dossiers traités, même si je n’agis pas directement sur ceux-ci. C’est le cas par exemple des aspects pédagogiques. A titre personnel la thématique du risque commune aux formations m’intéresse mais je n’ai pas d’action spécifique sur ces formations. Si ce contexte engendre une nécessité de polyvalence, il  conduit surtout à travailler beaucoup plus en mode projet.
L.G. : Que souhaites-tu impulser dans ce fonctionnement ?
C.F. : L’arrivée prochaine de l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) sur le site est une chance de pouvoir réfléchir de nouveau au fonctionnement et aux mutualisations possibles. Indépendament à ce regroupement, un premier travail de réflexion sur les fonctions supports assurées par les collègues administratifs et techniques  de l’IRIAF débute. Ce travail concours au but que je poursuis : bien travailler ensemble !

Journée de la prévention des risques

SMACL Assurances organise, le jeudi 16 juin 2016, dans ses locaux de Niort, en partenariat avec Calyxis et l’IRIAF l’évènement PrRism, la Journée de la Prévention des Risques.
Cette 1ère édition aura pour thème : « Les collectivités locales face aux risques d’inondation : bonnes pratiques et solutions opérationnelles ».
Destiné aux élus, décideurs territoriaux et praticiens de la gestion et de la prévention des risques, ce rendez-vous incontournable est l’occasion d’apporter des réponses pratiques à des questions concrètes à l’occasion de trois tables rondes qui réuniront des collectivités, aux retours d’expériences riches d’enseignements et de nombreux experts de la prévention  des risques : Centre Européen de Prévention des Risques d’Inondation (CEPRI), Institut des Risques Majeurs (IRMA), Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS)… L’enjeu est de mutualiser les bonnes pratiques autour de la prévention, de la gestion puis du retour à la normale face à de tels évènements.
Cette journée marquera la première de l’évènement PrRISM qui a pour vocation de s’inscrire dans la durée.

FERTILISATIONS CROISÉES ENTRE CHERCHEURS ROUMAINS ET FRANÇAIS

Les relations entre l’IRIAF et l’Université Al. I. Cuza de Iasi (Roumanie) sont à la fois anciennes et fortes. Le Master SARADS est en effet co-habilité depuis 2008 entre l’Université de Poitiers et la Faculté d’Economie et d’Administration des Affaires de l’Université Al. I. Cuza. Depuis de nombreuses années également, des mobilités Erasmus + sont organisés chaque année entre les deux établissements, que ce soit pour les étudiants, pour les personnels et pour les enseignants.
Depuis deux ans, une autre forme de collaboration franco-roumaine a vu le jour à travers des actions de recherches menées en commun. Des enseignants-chercheurs de l’IRIAF et de l’Université Al. I. Cuza participent en effet, depuis 2014, à des projets de recherche. Le premier, intitulé PRaSoP pour « Précarité, renoncement aux soins et périnatalité : une comparaison franco-roumaine », a été financé par le programme « Actions incitatives » 2014-2015 de l’Université de Poitiers. Le second fait suite à un appel à projet lancé en 2015 par la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région Poitou-Charentes. Ce second projet, intitulé « Précarité, renoncement aux droits et santé : regards croisés sur une problématique d’inclusion sociale », associe également le Centre d’Etudes sur la COopération Juridique Internationale de l’Université de Poitiers dans une perspective pluridisciplinaire. Ces deux projets de recherche permettent de financer des déplacements croisés (à Niort et à Iasi), des réunions de travail (souvent à distance), des participations à des manifestations scientifiques (colloques), des stagiaires ou des journées d’étude (workshops) favorisant l’échange et le partage entre les membres du programme franco-roumain.
D’ores et déjà, plusieurs publications scientifiques sont en cours de rédaction, tant en France qu’en Roumanie. Ces travaux portent, par exemple, sur le renoncement aux soins et son impact sur l’état de santé des femmes enceintes et de leurs nourrissons (en France et en Roumanie) ou sur la mortalité infantile dans l’Union européenne. D’autres publications communes suivront.
C’est dans ce cadre également que deux journées d’étude ou workshops ont été ou vont être organisés : la première le 30 mars 2016 à l’IRIAF, le second le 27 mai 2016 à Iasi. La journée d’étude du 30 mars a réuni plus d’une cinquantaine de participants (enseignants-chercheurs, étudiants, professionnels de la protection sociale …). Les thèmes abordés ont tourné autour des questions des effets de la couverture universelle complémentaire sur le recours aux soins, du renoncement aux soins en Poitou-Charentes, la mesure du recours aux soins en France, l’état de santé des femmes enceintes en Roumanie, et les politiques publiques visant à réduire les inégalités sociales de santé. Une enseignante-chercheuse de l’Université Al. I. Cuza de Iasi y participait et représentait ses collègues. Le workshop en économie de la santé du 27 mai réunira également à Iasi des chercheurs roumains et français sur les problématiques communes de la santé périnatale. Trois enseignants-chercheurs de l’IRIAF y prendront part à l’occasion de leur mobilité Erasmus +.
D’autres projets de recherche franco-roumain ne manqueront pas de suivre dans les années à venir tant les synergies entre les deux équipes semblent solides. Nous ne manquerons pas de vous en faire part

ISSN 2110-5510

Directeur de publication Jean-Marc Bascans

Contact mail iriaf-com@univ-poitiers.fr


  • TV iriaf - suivre nos évènements