Une approche pluridisciplinaire du risque

Du fait des positionnements méthodologiques et d’application différents, l’activité de recherche à l’institut est pluridisciplinaire. Les enseignants chercheurs de l’IRIAF sont rattachés à 5 laboratoires de l’Université de Poitiers.

Manifestations scientifiques

4 juillet 2019 – IRIAF

Demain, un habitat plus sûr ? Usages, habitants, risques émergents

Enjeux environnementaux, évolutions réglementaires, transformations sociétales sont autant de facteurs qui dessinent l’habitat de demain. Comment impactent ils la qualité de vie et la sécurité des occupants ?

Spécialistes nationaux et internationaux en débattront lors de tables-rondes croisant les regards sur l’évolution des modes de construction, les solutions innovantes permettant un meilleur usage tout en garantissant la prévention des risques domestiques et d’incendie.

 

Risque "Incendie"

Contact

Thomas ROGAUME
05 49 24 98 31

Des enseignants Chercheurs de l’IRIAF réalisent leurs travaux de recherche dans le domaine du Risque Incendie. Ces activités sont menées au sein de l’axe « Combustion hétérogène, transferts en milieux poreux » du département D2 – Fluides, Thermique, Combustion de l’Institut Pprime (UPR 3346 CNRS). Elles ont pour principal enjeu d’améliorer les modèles de simulation numérique des incendies, dont l’utilisation est incontournable.

Les travaux sont structurés autour de différents thèmes :

  • L’étude des propriétés d’inflammabilité et de combustibilité des matériaux solides.
  • L’étude de la décomposition thermique des matériaux afin de proposer des modèles de pyrolyse performants.
  • L’étude des cinétiques de formation des polluants gazeux, le développement de modèles de combustion.
  • L’étude de l’inflammation (pilotée ou auto-inflammation) des solides et des mélanges gazeux.
  • L’étude du comportement thermo-mécanique des matériaux, notamment les composites.

Il s’agit ainsi d’améliorer les connaissances concernant la cinétique de dégradation thermique des solides, la description de la formation des polluants et le comportement des composites sous contraintes thermiques et mécaniques.

Les applications concernent principalement le domaine de la construction, celui des transports (aériens, ferroviaires, routiers) ainsi que les diverses applications utilisant des matériaux composites

Ces travaux sont conduits par l’intermédiaire de divers contrats de recherche avec des partenaires industriels, de programmes de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ou de projets Européens. Ils sont conduits avec différents partenaires académiques nationaux et internationaux

Ces travaux donnent lieu à de nombreuses publications en revues internationales avec comité de lecture, présentation dans des congrès internationaux et nationaux. Les enseignants chercheurs de l’IRIAF sont membres du Groupement de Recherche feux n°2864 du CNRS et réalisent de nombreuses expertises scientifiques.

Risque "Santé"

Contact

Marc-Hubert DEPRET
05 49 77 32 90

Les enseignants-chercheurs concentrant leur recherche autour de la thématique du risque « santé » sont rattachés au CRIEF (Centre de Recherche sur l’Intégration Economique et Financière). Plusieurs axes thématiques structurent leurs questionnements scientifiques :
  • Dépendance et vieillissement : développement des études théoriques et empiriques sur le comportement des individus/ménages face au risque dépendance et sur la santé des aidants.
  • Santé et responsabilité médicale : analyse de l’impact de l’intervention publique sur l’indemnisation des victimes d’accidents thérapeutiques.
  • Inégalités sociales et territoriales de santé : réalisation d’études empiriques permettant d’identifier les populations « fragiles » (femmes enceintes, seniors).
  • Vulnérabilité et protection sociale : évaluation de programmes de transferts monétaires, pertinence des méthodes de ciblage des bénéficiaires des programmes sociaux, évaluation des effets de l’assurance santé sur les comportements de consommation (médicales et non médicales) et d’épargne.
  • Santé et environnement : analyse des mécanismes de régulation du marché des perturbateurs endocriniens (incitations à innover, règles de responsabilité juridique…).

Risque "Cyber"

Contact

Marc PARENTHOEN
05 49 17 82 54

Des enseignants-chercheurs de l’IRIAF réalisent leurs travaux de recherche dans le domaine des risques « cyber » qui se déclinent en deux thèmes principaux : la sécurité numérique et la qualité des données au sein d’un système d’information.

Sécurité numérique

Dans le domaine de la sécurité numérique, ils se positionnent notamment dans un contexte de données multimédia. Ces activités de recherche sont menées au sein de l’axe Synthèse et Analyse d’image de l’Institut XLIM (UMR 7252 CNRS) et complètent celles réalisées en cryptologie au sein de l’axe Mathématiques et Sécurité de l’information du même institut. Elles ont pour principal enjeu d’améliorer les procédures de certification des données numériques dans un contexte ouvert (circulation de vidéos sur le NET) ou fermé (modification d’images militaires).

Les travaux sont structurés autour de différents thèmes :

  • Stratégies de tatouage permettant d’assurer un traçage des données (notamment image) ainsi que le droit d’auteur.
  • Détections de modification de contenu dans une image ou une vidéo pour l’obtention d’une certification. Les stratégies déployées utilisent soit une modélisation physique de la donnée (compréhension du capteur et de la numérisation) soit une approche par apprentissage.
  • Algorithmes de stéganalyse dans un contexte de contre-terrorisme notamment pour la détection de messages malicieux cachés dans des supports anodins.

Il s’agit ainsi de pouvoir sécuriser l’information (en général multimédia) qui circule au sein d’un réseau à travers le contrôle de l’intégrité de son contenu. Les enseignants chercheurs de ce groupe participent au pré-GDR Sécurité Informatique du CNRS.

Les applications concernent à l’origine l’Etat et l’armée mais aussi différentes entreprises à travers la mise en accès de base de données d’images ou de vidéos. Ces travaux sont conduits par l’intermédiaire de divers contrats de recherche avec des partenaires industriels, de programmes de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ou de projets DGA. Ils sont conduits avec différents partenaires académiques nationaux et internationaux. On retrouvera les projets d’XLIM sur la page dédiée aux axes stratégiques de l’institut.

Qualité des données

Dans le domaine de la qualité des données, ils se positionnent dans un contexte de science des données et exercent leurs activités de recherche au sein de l’équipe Ingénierie des Données et des Modèles du Laboratoire d’Informatique et d’Automatique pour les Systèmes (LIAS). Parmi les défis majeurs relevés par cette équipe, on peut citer la construction des systèmes de gestion de données (SGD) permettant la collecte, l’intégration, la persistance des données et des modèles et l’exploitation des données d’une manière efficace, flexible et intelligente.

Pour aborder ces problématiques, l’approche choisie combine des techniques de l’Ingénierie Dirigée par les Modèles, de l’Ingénierie de la Connaissance et des Bases de Données. Les problématiques scientifiques identifiées sont :

  • Modélisation à base ontologique ;
  • Intégration des sources de données hétérogènes ;
  • Volumétrie importante (Big Data) ;
  • Performance des traitements ;
  • Informatique durable, personnalisation des accès et usages ;
  • Évaluation centrée utilisateur.
avec les domaines d’application suivants :
  • Modélisation de la connaissance technique ;
  • Systèmes embarqués en Avionique ;
  • Web Sémantique ;
  • Echanges et gestion de données, catalogues techniques et services d’échange ;
  • Données patrimoniales.
et les méthodes, techniques et approches mises en œuvre :
  • Techniques de méta-modélisation et de transformations de modèles (Express, EMF/OCL) ;
  • Langages de description de services et de Workflow ;
  • Bases et entrepôts de données ;
  • Modèles de coûts mathématiques ;
  • Simulation, prototypage et validation.

Risque "Cycle de vie"

Contact

Patrick ROUSSEAUX
05 49 24 64 60

Comme tout le monde devrait le savoir, le développement durable repose sur 3 piliers : L’économie, l’environnement et le social. Autre postulat international moins bien connu : les 3 piliers du développement durable doivent être évalués sur l’ensemble du cycle de vie des activités humaines (Extraction des ressources -> Fabrication -> Utilisation -> Fin de vie). Une des thématiques de recherche de l’IRIAF est de développer les méthodes d’évaluation des risques environnementaux et des risques d’accident des cycles de vie.

Il n’est plus suffisant de se préoccuper des risques environnementaux et des risques d’accident en aval des sources polluantes et des sources dangereuses. A cette période d’ « éco-efficacité » doit succéder une ère d’ « éco-conception » des produits et procédés. Pour cela, il est nécessaire d’améliorer les cycles de vie des procédés et des produits existants et d’imaginer de nouvelles stratégies visant à un respect maximal de l’environnement par l’économie de matières premières, par la diminution de l’énergie à mettre en jeu et par la réduction des rejets polluants ou dangereux. En parallèle, une utilisation des énergies renouvelables accessibles et sûres par des voies compatibles avec les objectifs du développement durable et en substitution aux produits d’origine fossile est nécessaire. Notre recherche consiste à développer les méthodes d’évaluation des risques environnementaux (Analyse du Cycle de Vie ou ACV) et des risques d’accident (Analyse du Risque du Cycle de Vie ou ARCV) et à valider nos propositions méthodologiques sur des études de cas relatifs aux produits, procédés et systèmes industriels.

Plateforme HESTIA

Contact

Thomas ROGAUME
05 49 24 98 31

HESTIA, une plateforme technologique pour la caractérisation des matériaux en termes de sécurité incendie, la détermination des émissions gazeuses polluantes et la modélisation des scénarios de feu et des chambres de combustion.

L’IRIAF, en partenariat avec l’IUT, l’ISAE-ENSMA, l’Institut Pprime (UPR 3346 CNRS) et le CNRS, est équipé d’une plateforme technologique dédiée aux études dans le domaine de la sécurité incendie. Cette plateforme permet de réaliser des travaux pratiques étudiants ainsi que des travaux de recherche. Celle-ci s’inscrit dans le cadre du Labex Interactifs et du programme FEDER (Fonds Européen de DEveloppement Régional) PME-PMI « développement Durable » puis des programmes CPER-FEDER « Transports » et « bâtiments durables ».

 

  • TV iriaf - suivre nos évènements