N°50 - 03 octobre 2016 -
Si ce message ne s’affiche pas correctement cliquez ici
 
Rentrée universitaire
Les effectifs de l'année 2016-2017
Mobilité internationale
Cette année, la filière comporte 3 années de formation : Licence Economie Gestion, parcours Risque Assurance (3ème année) ainsi que la première et deuxième année du Master SARADS. C'est ainsi que 85 étudiants ont désormais effectué leur rentrée universitaire.
Ils se répartissent selon les années de formation de la manière suivante:
- 37 étudiants dans le cadre du parcours risque, assurance
- 20 étudiants en 1ère année de master SARADS
28 étudiants en 2ème année de master SARADS
Cette année, encore, dans le cadre du partenariat privilégié entre l’université Alexandru IOAN CUZA de IASI et l’IRIAF, plusieurs mobilités vont avoir lieu. Ainsi,côté étudiant, un étudiant de M2 SARADS fera l’ensemble de sa deuxième année de Master à IASI, tandis que 3 étudiantes roumaines enrichiront la promotion de M2 SARADS. Côté enseignement, deux de nos collègues, Danut Jemna et Dana Viorica seront à Niort du 9 au 14 octobre, tandis qu’Alain Mousseau interviendra dans le master SAAS en décembre. Enfin,côté recherche, la recherche commune sur le renoncement aux soins des femmes enceintes se poursuit.
 
Classement Eduniversal
Publication
Eduniversal (auparavant appelé SMBG) vient de nous confirmer la présence du Master SARADS dans le Top 10 des meilleurs Masters de la spécialité Management et Droit de l’Assurance. Ce classement repose sur 3 critères principaux : la notoriété de la formation, le salaire de sortie des étudiants et le retour de satisfaction des étudiants diplômés. Par ailleurs, nous vous informons que le parcours Risque Assurance de la Licence 3 Economie-Gestion a obtenu l'un des prix spéciaux décernés par Eduniversal dans la catégorie "innovation / lancement de programme". Cette double récompense nous honore et contribue à renforcer la crédibilité de nos formations.
Lydie Ancelot, Liliane Bonnal et Marc-Hubert Depret viennent de publier un article dans un ouvrage collectif, publié aux Presses Universitaires de Louvain , consacré aux "politiques sociales en mutation : quelles opportunités et quels risques pour l’Etat social ?". Ce chapitre, intitulé « Inégalités sociales : une explication partielle du renoncement aux soins »,montre que les déterminants du renoncement aux soins ne sont pas qu'économiques ou sociaux. Chez un patient,la décision de renoncer à des soins (alors que son état de santé le requiert pourtant) peut également s'expliquer par des facteurs d'ordre psychologique, géographique ou par un manque d'information sur le système de soins.
 
pied de page